Internship Reflection: Alice Racicot

Du 23 au 27 Janvier 2017, j’ai effectué un stage au sein de la Clinique Pasteur située à l’ACI 2000. Au cours de ce stage, j’ai pu m’intéresser aux différents départements de l’hôpital. Plus largement, ce stage a été l’opportunité pour moi d’explorer la biologie et l’anatomie sous un angle beaucoup plus réaliste que dans une salle de classe. Au-delà d’enrichir mes connaissances, ce stage m’a permis de confirmer mes intentions de continuer en médecine à l’Université et peut-être même de me spécialiser en cardiologie.

Mon maître de stage étant le chirurgien Pierre Touré, j’ai pu apprendre et observer son travail en clinique et en chirurgie dans d’excellentes conditions. Au cours de cette semaine, j’ai eu l’opportunité de découvrir un métier sous toutes ses formes et de comprendre les difficultés que les infirmières, chirurgiens et docteurs peuvent rencontrer dans l’exercice de leur métier. Ce stage a donc été pour moi une opportunité d’observer le fonctionnement des différents départements : urgence, infirmerie, psychiatrie, clinique, pédiatrie, cardiologie, réanimation, etc., mais aussi d’observer comment s’articulent les différents départements d’un hôpital. Comme nous le savons déjà, les chirurgiens ne pourraient pas faire leur travail sans l’aide des infirmières et vice-versa. Par ailleurs, les relations humaines entre les différents employés de l’hôpital m’ont appris sur le comportement à avoir en toute circonstance ainsi que le respect de l’ordre de hiérarchie.

Au cours de cette semaine, j’arrivais à 8h00 chaque matin pour faire la tournée des chambres avec les infirmières, puis aider à nettoyer les plateaux à la fin. Vers 10h00 jusqu’à 15h00, je naviguais entre les différents secteurs de l’hôpital. J’ai eu la chance de rencontrer le cardiologue, et des cas réels de réanimation, pédiatrie, etc. J’ai même assisté à une opération de l’œil. J’ai appris comment stériliser les instruments, préparer les perfusions et les injections, faire des bandages et nettoyer des plaies. J’ai aussi beaucoup appris sur le côté humain et non manuel de la médecine: comment écouter et réconforter un patient.

À titre de conclusion, il semble intéressant de mettre en évidence la bravoure des patients que j’aie eu la chance d’observer. Même avec le bras en lambeaux, le pied brûlé ou l’œil transpercé par un éclat de bombe, je n’ai pas vu de pleurs ni entendu de plaintes. J’ai vu beaucoup de douleur et de souffrance, mais surtout beaucoup de courage, que ce soit une petite fille, un père de famille ou un soldat de la MINUSMA. Ce fut une expérience inoubliable qui changea ma perception de la vie et de la mort. Ce stage m’a beaucoup appris sur moi-même et a confirmé mon intention et désir de continuer sur le chemin des Sciences.